Nina

Chacun te parlera du temps
Qui guérit tout
Tu es perdue dans la tourmente
Ton coeur est fou
Fendue de larmes et de chagrin
Les ombres viennent
T'apaiser de mots aériens
Vagues voix blêmes

Perdue dans ta propre douleur
Comme insensée
Noyée dans le sang
de ton coeur
L'âme vidée
Tu saigneras
encore longtemps
A coeur ouvert
Comme une brûlure qui s'étend
A même ta chair

Nina
Je n'ai pas trouvé de remède
L'amour c'est comme... ça
Nina
Il t'entraîne ou te dépossède
Des plus tendres... bras

Quand tu ôteras de ton corps
Et de ton coeur
La passion qui t'habite encore
Malgré les heures
Quand tes émotions seront mortes
Tu seras bien
Les cris ne passeront plus ta gorge
Tu voleras loin

P
our pouvoir rouvrir un oeil clair
Sur le monde
Oublier la saveur amère
D'un rêve qui sombre
Pour relever ton regard gris
D'ange blessé
Alors il te faudra dormir
Tout un été

Nina
Je n'ai pas trouvé de remède
L'amour c'est comme... ça
Nina
Il t'entraîne ou te dépossède
Des plus tendres... bras

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. wesley 19/04/2012

bonjour trop belle texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/08/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site